eve
Randonnée Reynerie avec l’Office du tourisme
jeudi 8 juin à 14 h 30

- Contact

Textes Textes
Films Films
Photos Photos
Travaux d’écoliers
Audio Audios
Illustrations
Randonnées Randonnées
Veillées Veillées
évènements Autres évén.
Bookmark and Share

    Accueil    Production    Programme    Base documentaire
  Chercher sur la carte   Recherche par mots-clef   Recherche libre
 

 

 
     
Histoire de Bellefontaine
 
Bellefontaine est le quartier du Mirail qui correspond le mieux à l’esprit de l’architecte Candilis. Préserver l’environnement et le patrimoine

Le site choisi pour construire le Mirail est un espace entièrement rural. L’équipe de Candilis veut conserver cet environnement naturel et patrimonial. La fameuse « coulée verte » fera la notoriété internationale du site et sa qualification « d’avant-garde ».

Le quartier de Bellefontaine requiert un riche patrimoine, notamment des restes de l’aqueduc romain. Celui-ci partait de Monlon, au sud du Mirail et rejoignait le centre de Toulouse.

PNG - 291.9 ko
Une bouche de l’aqueduc
JPEG - 41.9 ko
Cette mosaïque, réalisée par l’association Le Cornac et les habitants du quartier, évoque une légende toulousaine.
Le nom de Campagne, du nom du propriétaire du château, est longtemps utilisé pour désigner le quartier de Bellefontaine. Au XVIIIe siècle, une vieille métairie est transformée en vaste château de trois étages et de trois corps de bâtiment.
JPEG - 39.7 ko
Les restes du château de Campagne
JPEG - 48.7 ko
Le pigeonnier du château
Le principe de l’ossature urbaine

Candilis propose de revenir à la notion de rue comme unité de structure de la ville, par opposition au concept de zonage défendu par les architectes du mouvement moderne rattaché à le Corbusier. Les architectes organisent une « ossature urbaine permanente » où l’espace piéton prend une place centrale. Une dalle surélevée de quatre mètres, sous laquelle sont construits des parkings, est l’axe linéaire de la ville, véritable rue piétonne traversante. La circulation piétonne est ainsi séparée des voitures.

JPEG - 43.8 ko
Le centre commercial était sur la dalle
JPEG - 5.6 ko
Une coursive

La dalle traverse l’ensemble des quartiers. Ce système de circulation est complété par les coursives qui desservent les étages des immeubles. Ce sont de véritables rues internes qui permettent la circulation sur un km d’immeubles en immeubles sans « toucher terre » et favorisent la rencontre entre les habitants.

Le bâti

Le quartier de Bellefontaine offre une répartition pyramidale des densités. En périphérie se trouve la résidence des Mûriers, composée de petites maisons en L. Les résidences Van Gogh sont des petits collectifs de quatre étages. Un même principe préside la circulation uniquement piétonne à l’intérieur de ces résidences. Enfin, au coeur du quartier se trouvent les grands collectifs.

JPEG - 47 ko
Une villa de la résidence des Mûriers
JPEG - 44.5 ko
Les résidences Van Gogh
JPEG - 29.4 ko
Les immeubles sont construits en Y pour optimiser l’ensoleillement des appartements et éviter les vis-à-vis.
Le grand projet de ville

Plusieurs contrats de ville ont tenté d’améliorer le quartier de Bellefontaine. Aujourd’hui, le grand projet de ville peut se diviser en trois grands axes concernant le cadre de vie du quartier : l’habitat ; les aménagements publics ; les équipements et services publics.

JPEG - 55.9 ko
La destruction de plusieurs immeubles devrait être suivie de reconstructions de petits collectifs, notamment en accès à la propriété.
JPEG - 35.3 ko
Le nouveau centre commercial
JPEG - 43 ko
Le nouveau centre de la petite enfance : l’espace Nougaro
 
     
Antiquité     Architectes     Architecture     Association     Bellefontaine     Candilis     Château     GPV     Historique     L’eau     Livret Mirail     Mirail     Parc     Pigeonnier     Textes     Urbanisme     ZUP    
 

Réalisation : Dragon Création