eve
Randonnée Ile du Ramier
jeudi 7 décembre à 14 h 30

- Contact

Textes Textes
Films Films
Photos Photos
Travaux d’écoliers
Audio Audios
Illustrations
Randonnées Randonnées
Veillées Veillées
évènements Autres évén.
Bookmark and Share

    Accueil    Production    Programme    Base documentaire
  Chercher sur la carte   Recherche par mots-clef   Recherche libre
 

 

Quartier : "Mirail"

Le boulodrome
Le pigeonnier
Le plan de Toulouse situant le Mirail
Plan et vue aérienne du Mirail
Devinettes
La Reynerie
H.L.M
Les coursives
Bellefontaine en 1970
CANDILIS
Carré des douves
Jacques Delamont
L’aqueduc
L’architecture de Candilis
Chronologie
La classe CM2-10
La Cie La Baraque - Elisa Martin-Pradal
Georges Candilis, architecte du Mirail
Minis Gargouille 1
The End (2009)
Le Château de la Reynerie en 2008 (2010)
Candilis : projet du Mirail (Ina - 1965)
Akim Menadi
Alexandre Zacharia-Ricard
M. FABRE
Paul Desgrez
Jacques Delamont (chibani)
Famille Sanchez
Paco Baltanas
La famille El Maizi
Art Mengo & Marc Estève
Dadou Camara
Elèves de 4è collège Reynerie 2006
Amed Zouham
La Gargouille - France 24 - 2008
Salon de musique du chateau de Reynerie
Candilis : retour sur le Mirail (Ina - 1992)
Toulouse II (Ina - 1961)
Salon de musique du chateau de Reynerie
Histoire de Bellefontaine
Buste de la Comtesse du Barry
La Chambre Jaune
Vestibule du Château de la Reynerie
Détail d’une Horloge au château de la Reynerie
Château de La Reynerie (Panomir - 2008)
Histoire de Reynerie
Histoire de Mirail Université
Histoire du Mirail
Histoire de Lafourguette
La Compagnie - La Baraque
La Cie La Baraque - Florian Demonsant
Toulouse Le Mirail (1966)
France2 et Catherine Beauville
Almanach 2013 - Jolimont
Almanach 2014 - Lapujade
Almanach 2014 - Faucher I
Carnet de route - Lapujade 2015



 
     
Paco Baltanas
 
Instituteur et directeur d’école. Il habite dans le quartier où il a travaillé pendant 30 ans.

"On a essayé d’ouvrir l’école en créant une association " Maison de l’enfance " que l’on a appelé Daniel FAUCHER. Elle a géré le loisir en accueillant les enfants le matin avec des animateurs, entre midi et deux heures sur le temps de restauration et le soir de cinq à sept heures. C’était un centre de loisirs géré par des enseignants, des parents, des animateurs. On s’est aussi ouvert aux langues étrangères puisqu’il y avait possibilité de faire de l’algérien, du marocain, du tunisien en-dehors des heures prévues. Donc, il y a eu une ouverture de l’école à cette réalité du quartier et les enfants se sont approprié ce lieu et ils le vivent très positivement."

PDF - 186.2 ko
L’entretien complet de Paco Baltanas
 
     
Livret Mirail     Mirail     Témoignages     Textes    
 

Réalisation : Dragon Création